Actualités

Championnats du monde Para Natation Londres 2019 :: jour 2 :: Ugo Didier en argent, Théo Curin en bronze

  • date
  • 10 septembre 2019

L’équipe de France a récolté ses troisième et quatrième médailles aux championnats du monde qui se déroulent depuis lundi dans la piscine olympique et paralympique des Jeux de Londres 2012.

Et de deux qui font quatre. La deuxième journée des championnats du monde de natation londonien a été « riche en rebondissements », commente le directeur sportif de la discipline pour la FFH, Sami El Gueddari, satisfait d’avoir vu six de ses sept nageurs engagés, ce mardi, améliorer leur record personnel. « Il est toujours important d’être capable de répondre présent lors des grands rendez-vous. »

Les Bleus ont vécu des séries « quasi idylliques », ajoute le DS tricolore, ravi de mettre en avant la performance « stratosphérique » de Laurent Chardard (S6) sur le 100 m nage libre (1’06’’99). « Il a amélioré son temps de plus de cinq secondes et a signé le 3e temps des séries », précise le référent de la natation française handisport.

Il a aussi beaucoup apprécié la série d’Ugo Didier (S9), qui a amélioré son temps personnel d’une seconde et demie sur 100 m dos, sa spécialité, s’offrant en même temps un nouveau record d’’Europe (1’02’’48). Théo Curin (S5), 2e temps des séries du 200 m NL (2’43’’72) se joignait à ce concert de performances chronométriques en abaissant son record personnel.

Des séries qui faisaient naître de très beaux espoirs dans les rangs tricolores. Mais Sami El Gueddari l’a dit et répété : « la densité lors de ces championnats du monde est très forte. » Et les finales ont tenues leurs promesses.

Ugo Didier améliorait encore son temps (1’01’’83) mais se faisait devancer par l’Italien Simone Barlaam, nouveau champion du monde et nouveau recordman d’Europe et du monde du 100 m dos dans cette catégorie en 1’01’’22. L’Occitan a néanmoins obtenu une belle médaille d’argent et par la même occasion ouvert un quota non-nominatif pour les Jeux paralympiques de Tokyo (25 août – 6 septembre 2020).

La deuxième médaille du jour est revenue à Théo Curin, 3e du 200 m nage libre en 2’42’’36, derrière Francesco Bocciardo, sacré en 2’24’’11 et l’Espagnol Antoni Ponce Bertran, 2e en 2’32’’83. « Théo a fait une très belle course, il ne s’est jamais affolé et a su repasser devant le Russe Kubasov pour la 3e place dans les 15 derniers mètres », salue le DS.

En finale, Laurent Chardard (S6), lui a été déstabilisé par le faux-départ d’un concurrent. Le nageur français termine 4e en 1’08’’16. « Il a appris dans cette finale ce sont ses premiers championnats du monde », souligne Sami El Gueddari.

Alex Portal, 7e du 100 m dos S13 (1’02’’76) a, lui aussi, amélioré sa meilleure marque de plus d’une seconde. Autre performance de choix, celle d’Anaëlle Roulet sur le 200 m 4 nages. La Vendéenne, 7e de la finale directe en 2’39’’39, a battu son propre record de 3 secondes environ. « Ce n’est pas sa spécialité mais il est très bien de voir Anaëlle entrer de cette manière dans ses championnats du monde. » C’est de bon augure pour le 100 m dos, sa course favorite, samedi.

La journée a été un peu plus frustrante pour David Smétanine (S4), 5e sur 100 m NL en 1’30’’02. « Il est en pleine reconstruction et il a posé une pierre de plus dans cette optique », image Sami El Gueddari. David Smétanine aura l’occasion de briller sur le 50 m nage libre, son épreuve de prédilection.

Jade Le Bris (S8), quant à elle, pour sa deuxième épreuve dans ses premiers championnats du monde (100 m dos) a incontestablement avancé dans son apprentissage. Une expérience qui devra lui servir pour essayer d’accéder à la finale du 400 m. « C’est important parce que l’expérience d’une finale mondiale est toujours très enrichissante. »

Ce mercredi, seuls deux Français seront en compétition. Florent Marais (S10) va entrer à son tour dans les championnats du monde sur 400 m. « Il se languit. Et c’est normal puisqu’il a vu tous ses copains nager. Le 400 m n’est pas sa spécialité mais avec son entraîneur, on a jugé important de le faire entrer dans l’épreuve avant la fin de semaine, où se concentrent ses courses de prédilection. » Claire Supiot (S8), médaillée de bronze sur 100 m nage libre lundi, s’élancera sur le 100 m papillon. « La concurrence est là mais le papillon était sa spécialité en valide. C’est sur cette nage qu’elle a été retenue aux Jeux olympiques de Séoul. Elle affectionne cette course particulièrement et aura a cœur de bien figurer sur cette épreuve».

Les médailles de mardi. Théo Curin (S5) : bronze sur 200 m NL. Ugo Didier (S9) sur 100 m DOS.

Les nouveaux records de France :

Alex Portal : 100m DOS 1’02″73

Laurent Chardard : 100m NL S6 1’06’’99

Théo Curin : 200m NL S5 2’42″36

Ugo Didier : 100m DOS S9 1’01″83


Réalisation Studiolenni, Nîmes