Actualités

Championnats du monde Para Natation Londres 2019 :: jour 6 :: Laurent Chardard apporte une 9ème médaille et un 3ème quota à la France

  • date
  • 15 septembre 2019

L’avant-dernière journée des championnats du monde de Londres, disputé dans le bassin olympique et paralympiques des Jeux de 2012 a permis au clan tricolore de décrocher une 9e médaille. La 3e de la semaine en argent. Elle revient à Laurent Chardard sur le 50 m papillon.

Sami El Gueddari  et son staff avaient dit, avant le début des épreuves mondiales de Londres, que gagner 9 médailles serait vraiment une performance de choix. Ses nageurs, et il reste encore une journée de compétition, ont réussi cette preuve par neuf. Le directeur sportif de la natation française revient sur cette journée et commente chaque performances.

Laurent Chardard (S6) 2e de sa série sur 50 m papillon en 31″46 (nouveau record d’Europe). Le Réunionnais a confirmé en remportant la médaille d’argent en 31″41 et améliorant par la même occasion son record d’Europe, à 9 centièmes du Chinois Wang Jingang, champion du monde et 2 centièmes devant le Colombien Crispin Corzo. « C’est une belle médaille. Pour la première fois de la semaine, il a amélioré son temps en finale. Il a montré ce dont il est capable. Au regard de son vécu en natation, assez récent, ces championnats du monde ouvrent des perspectives prometteuses pour l’avenir. Il lui faudra continuer à redoubler d’efforts parce que la concurrence au plus haut niveau, elle, n’attend pas. Il ouvre un 3e quota non-nominatif pour la France aux Jeux de Tokyo (25 août – 6 septembre). »

Alex Portal (SM 13), 3e de sa série sur 100 m papillon (en 59″96), termine 6e de la finale (en 58″79). Le Biélorusse Ihar Boki s’est imposé en 53″95. « Il a fait une belle course. Il savait que pour aller chercher le podium, il devrait tenter et donner tout ce qui lui restait à donner au terme de cette semaine où il a décroché une médaille d’argent et une autre de bronze. Sur ce 100 m papillon, une médaille passait par un coup d’éclat. Il a sans doute payé sa longue saison au cours de laquelle il cumule les compétitions FFN et FFH. Mais par sa perf, il clôture bien ces championnats du monde bien maîtrisés. » 

Claire Supiot (S8) a pris la 3e place de sa série sur 200 m 4 nages, en 2’53″33. L’Angevine (2’51″44) se classe 6e de la finale, remportée par la Britannique Brock Whiston en 2’35″50. « Claire, déjà deux médailles de bronze en poche, a fait cette course pour clôturer ces championnats du monde, sans avoir de réelles chances de podium. Néanmoins, elle améliore encore son temps personnel et une nouvelle fois abaisse son temps entre le matin et l’après-midi. En matière de progression, Claire signe des championnats stratosphériques à 51 ans et demi. Sur ses quatre épreuves, elle est à 100 % de nouveaux records personnels pour autant de nouveau record de france. »

David Smétanine (S4), 7e en série du 200 m NL en 3’15″50, a pris la même place en finale en 3’17″07. Le titre mondial est revenu au Russe Roman Zhdanov en 2’53″06. « Il a été dans la lignée de sa semaine… en difficulté. En recherche de bonnes sensations et de solutions pour performer. Il lui faudra trouver les évolutions à apporter à son projet pour redevenir performant. reconstruire vite car les Jeux sont désormais dans moins d’un an. »

Ugo Didier (S9) 3e de sa série sur 200 m 4 Nages en 2’21″65, a finalement pris la 4e place de la finale en 2’19″81. Le champion du monde 2019 est Russe et s’appelle Andrei Kalina, sacré en 2’16″67. « Il a connu une matinée difficile, payant son 400 m nage libre d’hier (3e). Il ne savait pas trop à quoi s’attendre pour la finale mais Ugo est un combattant, un nageur qui aime les challenges et la compétition. Alors, il a encore fait une belle finale, abaissant son record personnel de près de 3 secondes. Il ramène une belle 4e place et peut se projeter sur cette spécialité pour l’avenir. »

Anaëlle Roulet (S10) 3e de sa série en 1’11″01 sur 100 m dos, a dû se contenter de la 5e place en finale (1’12”12). C’est la Néerlandaise Lisa Krüger qui s’est imposée en 1’09″22. « Anaëlle a signé une belle série, bien maîtrisée, ce matin. En finale, après un premier 50m dans la lignée de celui réalisé en série elle n’a pas réussi à accélérer sur la deuxième partie de course.»

Florent Marais (S10), lui, a terminé 4e de sa finale directe en 1’01″12, sur 100 m dos. « C’est une  nouvelle meilleure performance française. Il est forcément un peu déçu car il aurait aimé, lui aussi, ramener une médaille. Mais il peut être content de lui parce qu’il a bien mis e place ce qu’il a travaillé tout au long de la saison à Antibes, avec Régis Gautier. Il n’a que 19 ans et en classe 10 la maturité est plus tardive. Comme en valide. » 

Ce dimanche, un seul nageur engagé. Théo Curin (S5) aura derrière lui toute l’équipe de France pour son 100 m nage libre. « Il a très bien négocié ses deux jours de repos au cours desquels il a réalisé de bonnes séances d’entraînements. Le podium sera difficile à aller chercher, mais il doit essayer d’abaisser son record personnel.et tenter sa chance.  »

Record de France :

Ugo Didier : 200m 4N SM9 2’19″81
Claire Supiot : 200m 4N SM9 2’51″44
Laurent chardard : 50m Papillon 31″41
Florent Marais : 100m Dos 1’01″12


Réalisation Studiolenni, Nîmes