Actualités

Championnats du monde Para Natation Londres 2019 :: jour 5 :: La France signe la passe de 4 médailles ce vendredi

  • date
  • 13 septembre 2019

Après deux jours sans médailles, les Bleus, comme l’avait espéré le DS Sami El Gueddari, n’ont pas lésiné ce vendredi dans le bassin des Jeux de Londres 2012. Alex Portal décroche l’argent. Claire Supiot, Ugo Didier et Laurent Chardard, eux, terminent en bronze. Si Laurent Chardard a vécu son premier podium international majeur, l’équipe de France, elle, totalise désormais huit médailles et a déjà dépassé les objectifs minimums fixés par le staff. 

Cocorico ! La France a marqué de son empreinte ce vendredi londonien. « Les nageurs sont récompensés de tout le travail effectué au quotidien dans leurs structures et ce depuis plusieurs années, pose d’entrée Sami El Gueddari, qui peut être fier de cette jeune et talentueuse équipe. C’est par la répétition et des années de travail intensif et quotidien que les nageurs pourront continuer d’exister sur la scène internationale. »

A tout seigneur, tout honneur ! Alex Portal (S13) s’est paré d’argent sur le 200 m 4 nages ce vendredi (2’12’’14, soit un temps amélioré de 3 secondes). Il n’a été devancé que par le Biélorusse Ihar Boki, en or avec un chrono de 2’05’’04. Mais Alex Portal a aussi devancé l’Ukrainien Kyrylo Garashchenko, 3e à 10 centièmes seulement du Tricolore. Alex Portal, comme Ugo Didier, mardi sur 100 m dos, ouvre un quota non-nominatif pour les Jeux paralympiques de Tokyo (25 août – 6 septembre 2020). « Il a été à l’image de ce qu’il est depuis qu’il a rejoint l’équipe de France, souligne Guillaume Domingo. Il n’a peur de rien. » Le Francilien de Saint-Germain-en-Laye a très bien négocié sa finale et notamment la brasse où il s’en est mieux sorti que ses adversaires.

Ugo Didier (S9) finit en bronze avec un chrono de 4’17″53 sur le 400 m NL. Il est à un rien de l’Australien Brenden Hall, 2e en 4’17″44 et très près aussi du nouveau champion du monde, l’Espagnol Jacobo Garrido Brun sacré en 4’17″17. Son record personnel sur cette course était à 4’26″06 avant ce rendez-vous anglais. L’Italien Federico Morlacchi, lui, échoue au pied du podium en 4’17″86. « Cette finale a permis à l’équipe de très bien entrer dans les finales de cette journée que l’on avait annoncée décisive. Elle a aussi conforté les bonnes séries du matin qui avaient annoncé la couleur, décrypte l’entraineur de l’équipe de France Guillaume Domingo, une nouvelle fois ravi de voir six des sept nageurs engagés sur la journée amélioré leur marque personnelle. Un signe de l’excellent état d’esprit de cette équipe. « Cette équipe a soif d’or et de podium elle veut gagner, elle a cette objectif chevillé au corps », insiste-t-il.

Les deux autres médailles de bronze sont signées Claire Supiot (S8) et Laurent Chardard (S6), tous deux sur 50 m NL Claire Supiot (S8) avec un chrono de 30″54 se classe 3e de la finale, derrière sa rivale la plus coriace, l’Anglaise Alice Tal (29″55), à nouveau championne du monde, et la Brésilienne Cécilia Jeronimo de Araujo, 2e avec un chrono à 30″45. « Elle est dans la lignée de ce qu’elle a fait durant ce championnat du monde. Très concentrée et très centrée sur sa perf. Cette médaille de bronze, sa deuxième depuis le début des épreuves londoniennes, est une source de satisfaction. Elle a encore démontré qu’elle était une battante qui ne lâche rien et qui sait gérer la pression des grands rendez-vous sans trembler. »

Laurent Chardard (S6) décroche une belle médaille de bronze pleine de promesse, après la disqualification du nageur chinois en finale. Le Français qui a nagé la finale en 30″74 a été devancé par le Colombien Nelson Crispin Corzo, champion du monde en 29″19, devant l’Italien Antonio Fantin (29″92). C’est la bonne surprise et c’est une belle médaille. C’est une performance encourageante qui doit l’encourager à gagner en continuité et en constance à l’entraînement tout au long de la prochaine saison, ce sera la clef pour rivaliser pour la médailles d’or explique Sami El Gueddari. Il a encore éprouvé des difficultés pour enchaîner l’après-midi puisque son temps fut meilleur le matin. Comme lors de son 100 m NL, mardi dernier. » précise Guillaume Domingo.

Florent Marais (S10) termine 6e de la finale remportée par l’Ukrainien Maksym Krypak (54″83). Il abaisse encore son temps (59″48). « Il est un peu déçu mais son entraîneur Régis Gauthier et le staff sommes très contents de lui. Il peut s’appuyer sur ce qu’il a fait depuis le début de ces championnats du monde pour aborder avec envie et confiance le 100 m dos, samedi, sa course de prédilection. Son objectif à Londres. » Et il ne faut pas oublier qu’il n’a que 19 ans.

En S4, David Smétanine termine à la 5e place de la finale du 50 m NL (41″41). L’or est revenu au Néo-Zélandais Cameron Leslie. En série, le champion paralympique 2008 avait nagé en 41″98. « Ça reste une 5e place mondiale. David a perdu beaucoup de poids et remis pas mal de choses en place dans sa préparation. Il est encore en quête de sensations et repères pour revenir au niveau des podiums internationaux. Il va lui falloir trouver les clés désormais pour pouvoir à nouveau rivaliser avec les meilleurs de sa classe. »

En 100 m papillon, Anaëlle Roulet (S10) n’a pas réussi à intégrer la finale. Elle a bouclé sa série en 1’13″37 et améliore son record personnel elle aussi.

Ce samedi, pour l’avant-dernier jour de ces championnats du monde, la France peut encore nourrir de solides espoirs. « Il ne faudra encore rien lâcher. Cette journée, comme celle de vendredi, peut apporter de vraies satisfactions. » Laurent Chardard (S6), fort de sa première médaille mondiale, sera au départ du 50 m papillon. Ugo Didier (S9), déjà en argent et en bronze, s’attaquera au 200 m 4nages. Florent Marais (S10), lui, prendra part au 100 m dos, tout comme Aaëlle Roulet (S10), il s’agit pour tous les deux, de leur course de référence cette semaine. Alex Portal (S13), pourra s’exprimer sereinement sur le 100 m papillon. David Smétanine, prendra le départ du 200 m NL.

Récapitulatif des 8 médailles françaises à Londres (2 argent, 6 bronze).

Ugo Didier (S9) : argent sur 100 m dos et bronze sur 400 m NL.

Alex Portal (13) : argent sur 200 m 4 nages et bronze sur 400 m.

Claire Supiot (S8) : bronze sur 100 m NL, et sur 50 m NL.

Laurent Chardard (S6) : bronze sur 50 m NL.

Théo Curin (S4) : bronze sur 200 m NL.

Record de France :

Ugo Didier :  400m NL S9 4’17″53

Florent Marais : 100m Papillon S10 59″48

Claire Supiot : 50m NL S8 30″54

Laurent Chardard : 50m NL S6  30″74

Alex Portal : 200m 4N SM13 2’12″14


Réalisation Studiolenni, Nîmes