Les Officiels

L’organisation des compétitions Handisport

Pour toute compétition de natation handisport, il faut … des nageurs/nageuses, des accompagnateurs / assistants de vie, une piscine conforme … et des officiels.

« Officiel » est le terme générique qui recouvre l’ensemble des personnes assurant le jury de la compétition. Leur rôle est de s’assurer que toutes les épreuves se déroulent conformément au(x) règlement(s), que la sécurité des biens et des personnes est en place et que tous les athlètes sont traités de manière équilibrée, équitable et impartiale.

 

Les différentes missions des officiels

Les officiels occupent différents postes :

  • Le juge-arbitre est responsable de l’ensemble de la compétition, il veille à l’application des règlements,
  • Le juge-starter donne et valide les départs,
  • Le juge de nage, situé sur le côté du bassin, vérifie que les nageurs respectent les règles techniques régissant les quatre nages (dos, brasse, papillon, nage libre) ;
  • Le contrôleur de virage, situé à chaque extrémité du bassin (coté plage de départ et coté virages), vérifie les virages et l’arrivée des nageurs ;
  • Le chronométreur, situé sur la plage de départ (ou d’arrivée), est affecté à un couloir, il assure le chronométrage manuel (et parfois semi-automatique) et note sur les fiches de course les temps relevés,
  • Le superviseur informatique assure la bonne utilisation du chronométrage électronique et édite les feuilles de résultat.

Il est fortement conseillé d’avoir une connaissance minimale du public sportif en situation de handicap avant d’envisager une formation d’officiel. Une solution est proposée par la FFH, il s’agit de l’ABECEDAIRE, formation (2/3 jours) permettant une connaissance globale initiale.

officiels1

Les officiels – ici, les chronométreurs – sont traditionnellement tout de blanc vêtus

La formations des officiels

Il y a 3 « niveaux » d’officiels :

– L’officiel C, qui réalisera les tâches de chronométrie. Sa formation est strictement identique à celle d’un officiel C de natation de course de la FFN. Agé de plus de 14 ans, l’élève-officiel C apprendra à utiliser un chronomètre, puis sous la direction d’un officiel C (ou B) qualifié, effectuera des prises de temps, qui seront comparées à celles de l’officiant principal. Leurs discussions lui permettront de connaître les points du règlement qu’il doit savoir et le ‘’savoir-être’’ avec les différents acteurs (nageurs, officiels, assistants et accompagnants, entraîneurs, membre du public, personnes des médias).

L’examen se déroulera lors d’une compétition officielle, et l’élève-officiel C devra réaliser au moins 40 prises de temps qui seront rapprochés des temps enregistrés par l’officiel titulaire de la même ligne. Des écarts répétés trop importants sont rédhibitoires.

 

– L’officiel B, qui pourra occuper les postes de chronométreur, contrôleur de virage (surveille et valide le départ et les virages lors des compétitions). Agé de plus de 16 ans, ayant auparavant réussi l’examen d’officiel C, l’élève-officiel B apprendra le règlement technique, souvent suivra une formation didactique en salle sur celui-ci, puis sera testé sur ces connaissances acquises. Il pourra alors commencer la partie pratique de la formation, en assurant, sous le contrôle et la bienveillance d’un officiel confirmé, les différents postes pouvant échoir à un officiel B. S’il est reconnu apte, il deviendra officiel B. Il s’engage alors à participer au jurys d’au moins six réunions (une réunion = une demi-journée de compétition de natation handisport) par saison sportive pour conserver ses acquis et son titre. Il sera convié, aussi souvent que possible et de préférence à minima une fois tous les deux ans, à suivre un recyclage sur les évolutions réglementaires.

 

– L’officiel A, qui régit la compétition, en assurant les rôles de juge-arbitre, juge-starter, juge de nages, superviseur de la salle de contrôle informatique, juge à l’arrivée, contrôleur de virage en chef, ainsi que les tâches dévolues aux officiels B et C. Pour suivre la formation spécifique handisport natation, il doit être officiel A de la FFN depuis deux saisons révolues. Il doit être majeur. La formation suit un cursus similaire à celui des officiels B de natation handisport (voir paragraphe précédent) en plus poussé et portant sur les rôles dévolus aux officiels A. S’il est reconnu apte par ses formateurs, il deviendra officiel A. Il s’engage alors à participer au jurys d’au moins huit réunions (une réunion = une demi-journée de compétition de natation handisport) par saison sportive pour conserver ses acquis et son titre. Il sera attentif aux évolutions réglementaires de l’IPC et de la FFH.

 

officiels2photos

Pour plus d’informations, contacter par courriel natation@handisport.org qui vous aiguillera vers les formateurs répertoriés.


Réalisation Studiolenni, Nîmes